Guide d’utilisation d’Antidote 11

Guide d’utilisation / Introduction

Introduction

Pourquoi Antidote?

La langue est un tout. De la lettre à la phrase, et au texte et à l’œuvre, un formidable échafaudage de connaissances, de raisonnements et d’émotions entrent en jeu. Typographie, lexique, syntaxe, grammaire, sémantique, style et rythme, au moins, se partagent la scène. Et chacun de ces acteurs apporte son lot de règles, de conventions et d’écueils.

Par le lien dynamique de l’informatique, nous avons voulu réunir les plus grands ouvrages de référence du français : des dictionnaires de définitions, de conjugaison, de synonymes et bien d’autres, et des guides couvrant de la grammaire jusqu’au style en passant par la typographie et la ponctuation. Et nous avons voulu créer un outil qui puisse enchâsser les connaissances de ces ouvrages et les appliquer de lui-même : un correcteur.

De cette volonté est né Antidote, dont Antidote 11 est la onzième édition.

À compter d’Antidote 9, nous avons étendu toute la science d’Antidote à l’anglais. Antidote s’adresse dorénavant à ceux et celles qui pratiquent le français ou l’anglais par plaisir, par métier ou par apprentissage.

En créant Antidote, nous avons voulu mettre les trésors du français et de l’anglais à la portée du plus grand nombre. En éclairer les pièges, certes, mais surtout en répandre tout le riche matériau. Nous espérons que vous y trouverez le grand bonheur de la langue.

Cette introduction présente brièvement les principes et le contenu des multiples ouvrages d’Antidote. Les chapitres suivants donneront une description détaillée du fonctionnement de chacun.

Les quatre préceptes d’Antidote

Antidote 11 représente plus de 25 années d’évolution d’ingénierie linguistique, appuyées sur les quatre préceptes qui ont fait la renommée d’Antidote : cohérence, richesse, simplicité et commodité.

Cohérence. Antidote réunit en un tout cohérent une foule d’ouvrages de référence majeurs pour le français : un correcteur, des dictionnaires et des guides linguistiques. Ces ouvrages ne sont pas simplement plaqués ensemble : conçus soigneusement dans une unité de fin et de moyens, ils interagissent intelligemment pour aider à explorer tous les aspects d’une question linguistique. Individuellement, chacun de ces ouvrages rivalise avec les meilleurs de sa catégorie. Ensemble, ils n’ont pas d’égal.

Richesse. Chacun des ouvrages d’Antidote est une somme. 133 000 mots, 900 000 cooccurrences, 1 000 000 de synonymes, 9 000 verbes et 50 000 alertes : c’est un véritable trésor, fruit d’un travail de recherche continu depuis plus de 25 ans. Et chaque ouvrage offre plusieurs outils de travail de la langue, tels les 250 filtres du correcteur et les multiples modes de recherche des dictionnaires.

Simplicité. Tous les ouvrages sont réunis en trois fenêtres. Dans chaque fenêtre, une disposition nette et un minimum de boutons. Un processus de correction simple, rapide et efficace. Et une foison de petites touches astucieuses en sous-main, prêtes à aider au bon moment. La puissance d’Antidote se présente sobrement et s’apprivoise facilement.

Commodité. Antidote est accessible directement de votre texte par un simple clic sur un bouton ou dans un menu. Vous écrivez, un doute vous assaille, vous cliquez, Antidote vous éclaire. Antidote ajoute à votre ordinateur l’intelligence de la langue.

Principales nouveautés d’Antidote 11

Avec cette onzième édition, Antidote célèbre ses 25 ans, et cet âge vénérable est l’occasion d’importants virages.

L’interface du correcteur est complètement rajeunie et concentre toute l’attention sur le texte, en réduisant les panneaux latéraux et les barres d’outils, et en aérant les marges et l’interligne. Dans la veine des éditeurs de texte minimalistes, on peut même éliminer toute décoration pour se concentrer uniquement sur le texte et les diagnostics d’Antidote. Sans la moindre perte de puissance, l’utilisation d’Antidote devient plus simple et plus élégante.

L’analyseur jette les bases de la correction neuronale, en utilisant l’apprentissage profond pour proposer l’insertion de certains mots manquants ainsi que de certaines virgules. Ces premiers pas prometteurs seront au cœur de l’évolution de l’analyseur au fil des prochaines éditions. S’ajoutent à ces nouveautés fondamentales des myriades d’améliorations ponctuelles de l’analyse, patiemment façonnées par l’intelligence naturelle de nos infolinguistes.

Le nouveau filtre des champs lexicaux révèle les thèmes principaux du texte. La nouvelle recherche linguistique permet d’éclairer un mot et ses flexions, ses synonymes et son champ lexical dans le texte. De nouvelles lourdeurs sont détectées, comme les répétitions d’adverbes en -ment ou les conjonctions redondantes comme lorsque... alors. Dans de nombreux cas, on propose même des reformulations de la phrase, et des infobulles offrent de les appliquer en un clic.

Avec ses 215 réglages français, Antidote était déjà passablement adaptable. Mais Antidote 11 va plus loin que jamais. On peut maintenant enregistrer des jeux de réglages personnels qui adaptent ses diagnostics à divers contextes de rédaction. On peut même créer des règles personnelles, déclenchées par des mots ou expressions choisis, par exemple pour s’assurer de repérer des mots difficiles, sensibles ou importants, ou pour corriger les erreurs systématiques d’une source externe, comme un logiciel de dictée ou de reconnaissance de caractères. Ces détections personnelles ressortent clairement en violet dans la fenêtre du correcteur.

Le service optionnel de synchronisation augmente son efficacité : en plus des dictionnaires personnels et favoris, il partage les alertes masquées, les nouvelles règles personnelles et les jeux de réglages entre tous les appareils sur lesquels on utilise Antidote.

La nomenclature française s’enrichit de 3 000 mots, comme monosourcil, écoanxiété et vaccinodrome, ainsi que de 30 000 synonymes. Et tous ces mots et leurs déclinaisons peuvent maintenant être prononcés avec l’accent de Paris ou celui de Montréal : en tout, plus de 1,6 millions de formes prononcées en français (avec abonnement). Un nouveau dictionnaire de rimes et de quasi-rimes apporte une jolie puissance de recherche à la quête de la rime parfaite ou de l’assonance enjôleuse. Les prépositions peuvent être clairement mises en évidence dans les définitions, pour aider au choix le plus judicieux ; des dizaines de milliers d’exemples ont été ajoutés à cette fin. Quant aux guides, ils ont atteint le plateau respectable des 900 articles.

Au total, Antidote 11 offre plus de 100 nouveautés de contenu, de fonction et d’interface comme celles décrites ci-dessus. Elles font de cette édition un outil de travail du français plus solide et plus complet que jamais.

Le module optionnel anglais bénéficie des mêmes améliorations d’interface que le français, mais reçoit aussi plusieurs nouveautés spécifiques. Sa nomenclature s’enrichit de 5 000 mots, comme smishing, cleantech et non-fungible token, ainsi que de 80 000 cooccurrences. Tous les mots et leurs flexions peuvent être prononcés avec l’accent de Toronto ou avec celui de Londres, soit en tout près de 500 000 formes prononcées (avec abonnement). Ceux et celles qui disposent des deux langues peuvent dorénavant consulter 100 000 traductions de plus, pour un total de 2,7 millions de traductions. Le nouveau dictionnaire de rimes tient compte des conventions poétiques particulières de l’anglais, avec rimes parfaites et imparfaites. Et les guides anglais comptent désormais plus de 500 articles.

C’est donc un grand millésime que cet Antidote du 25e anniversaire que nous vous invitons à découvrir en français, en anglais, ou dans la puissante combinaison des deux langues.