Guide d’utilisation d’Antidote 11

Guide d’utilisation / Dictionnaires / Dictionnaire de définitions / Présentation

Dictionnaire de définitions

Entrées du dictionnaire

Le dictionnaire de définitions se présente comme un dictionnaire usuel, avec une description en langue commune pour chacun des mots. Plus de 133 000 mots sont définis, dont 16 000 noms propres, incluant les noms des États, des principales villes du monde, des personnages célèbres et des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les définitions, claires et précises, donnent les divers sens des mots. Les sens et sous-sens sont structurés et présentés de façon arborescente, ce qui facilite le repérage. Les mots sont mis en situation dans de nombreux exemples qui illustrent et précisent leur emploi. Les marques de domaine situent le sens dans le vocabulaire spécialisé correspondant (informatique, droit, chimie, etc.). Les marques d’usage indiquent le niveau de langue auquel appartient l’emploi du mot (soutenu, familier, argot, etc.) ou la région de la francophonie à laquelle se restreint son emploi (Québec, Belgique, Suisse, Acadie, etc.). Une attention soignée est en effet apportée à la description de variantes régionales, comme pour le brasse-camarade québécois, la spiture belge, et la cramine suisse.

Chaque mot arbore toutes ses formes fléchies (masculin/féminin, singulier/pluriel), sa transcription phonétique, sa prononciation, son étymologie, ses variantes graphiques avec leur fréquence respective, les mots avec lesquels il y a risque de confusion (homophones, paronymes, etc.), et, souvent, des notes qui signalent diverses difficultés. Si le mot fait l’objet de considérations grammaticales particulières, un lien renvoie directement — cliquez, vous y êtes — à l’article pertinent des guides d’Antidote. Des équivalents sont proposés pour les impropriétés et pour les anglicismes critiqués.

Les particularités de la liaison phonétique des mots, comme le son « t » dans « grand homme », sont notées sur chaque mot concerné. Un indice de fréquence est en outre donné pour chaque mot; il indique la fréquence relative du mot dans le corpus utilisé pour le dictionnaire de cooccurrences. Les chiffres de population des villes et des États proviennent de recensements relativement récents, comme ceux des sites PopulationData.net et citypopulation.de.

Enfin, la définition de chaque nom commun, de chaque nom propre et de la plupart des locutions nominales offre un lien vers l’article correspondant de l’encyclopédie en ligne Wikipédia (une connexion Internet active est nécessaire). Le contenu de l’article est affiché dans la fenêtre des dictionnaires d’Antidote, pour s’intégrer aisément à votre démarche de consultation habituelle. De plus, des liens sont offerts vers des ressources externes de grande qualité, comme le Grand Dictionnaire terminologique de l’OQLF; vous pouvez même ajouter de nouveaux liens au besoin.

Les locutions, proverbes et constructions à proscrire

Afin de faciliter leur lecture et leur découverte, Antidote regroupe les expressions à la fin des articles. Elles apparaissent immédiatement après les définitions du mot principal, et sont classées en trois groupes : les locutions, les proverbes et les constructions à proscrire; des renvois permettent d’accéder directement à chacun.

Au-delà des mots isolés, les locutions constituent une part importante du lexique. Une locution est un groupe figé de mots formant une unité lexicale dotée d’un sens précis. Certaines sont des locutions figurées, d’autres représentent des terminologies plus spécialisées.

La langue courante foisonne de locutions figurées qui semblent farfelues lorsqu’elles sont interprétées littéralement (mettre la puce à l’oreille, tirer le diable par la queue). Il faut recourir aux dictionnaires pour connaitre le sens conventionnel que la langue a donné à de telles expressions.

Les locutions spécialisées, comme le terme eau lourde en chimie, dénotent des réalités propres aux divers domaines du savoir humain. Elles sont très nombreuses et sont elles aussi souvent de sens opaque pour les non-spécialistes.

Antidote répertorie plusieurs dizaines de milliers de locutions courantes et spécialisées, chacune accompagnée de sa définition et, très souvent, d’exemples. Des marques de domaines précisent le contexte d’emploi des locutions spécialisées. Des regroupements par sens facilitent le repérage dans le cas de mots polysémiques. Pour trouver la définition d’une locution donnée, il suffit de soumettre au dictionnaire l’un de ses mots principaux. Par exemple, l’on pourra accéder au sens de la locution tirer le diable par la queue à partir des mots tirer, diable ou queue.

Un grand nombre de locutions présentent également plusieurs informations précieuses : le pluriel des locutions nominales « difficiles » (moteurs diésel ou moteurs diésels?), un lien direct à Wikipédia et aux autres ressources externes, des liens aux guides lorsqu’utile, et la fréquence de la locution.

Antidote recense en outre plusieurs centaines de proverbes, affichés dans leur rubrique propre après les locutions. On peut les trouver aisément grâce aux thèmes proposés par la recherche par critères. Enfin viennent, en rouge, les constructions à proscrire, souvent des calques de l’anglais ou des impropriétés.

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard.